30/03/2012

chaise Charles Eames

 

Voici maintenant un travail sur une paire de sièges Charles Eames

 

il s'agit d'une chaise Charles Eames Édité par Herman Miller sans doute dans les années 1970, un objet à la mode, recherché par les chineurs en ce moment

charles eames, herman miller, sellerie,

 

au départ il faut changer les galettes des deux chaises

la résine est aussi endommagée au bord

 

 

charles eames, herman miller, sellerie, galette chaise,

charles eames, assise siège, sellerie,

 

je démonte tout

il y a une galette rigide en résine à l'intérieur, il faut décoller la mousse et la housse

 

 

 

pour la mousse à remettre, il faut choisir une mousse pas trop épaisse mais dont la densité donnera du confort

la mousse sera arrondie dans les bords et collée sur la résine

puis il faut fixer la housse : cette fois il s'agit d'un cuir fantaisie imprimé pied d'autruche, il y a des rayures qu'il faut placer correctement et de façon identique sur les deux sièges bien sur !

avant de fixer la galette je décide de réparer la résine du siège : c'est en effet une abérration de mettre une galette impeccable sur un support endommagé

je ponce le bord du siège (oui ça se ponce très bien) pour récupérer au moins une partie des creux, puis je vernis

il ne reste qu'à remettre la galette en place et voilà le résultat

 

charles eames, herman miller, assise chaise, sellerie,charles eames, herman miller, assise chaise, cuir, sellerie

bien sur  j'aurais pu restaurer ces chaises "à l'identique" en remettant un skaï" noir

mais la cliente préférait un cuir et on peut remarquer qu'une galette plus claire met en valeur l'assise, le siège est moins "fade"

c'est l'avantage quand on fait  restaurer un siège :  on peut assortir la couleur à d'autres meubles que l'on possède déjà et choisir vraiment ce que l'on veut

tout est possible : on aurait pu mettre un skaÏ très pétant pour obtenir une chaise plus pop, plus "jeune" ou un tissu imprimé, etc, c'est un plaisir de choisir, d'imaginer ....

 

 

12:59 Écrit par Deletraz Sellerie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

28/03/2012

Housse sièges d'une cox de 1961

j'ai à refaire les sièges d'une cox de 1961

  

voici comment ça se présente : une structure métallique, une espèce de "choucroute" et la housse par dessus

il s'agit de l'assise d'un siège avant :

DSCF7905.JPG

* la nappe métallique souple est en bon état et il n'y a rien à faire à ce niveau

* le matériau d'origine,  constitué de brins noyés dans une sorte de caoutchouc, est aussi en bon état.

je trouve ce truc très ingénieux, il vieillit très bien, il suffit de comparer avec le viellissement des mousses actuelles !!!

 Il faut noter qu'il est en place depuis 1961 et il s'est seulement un peu enfoncé entre les ressorts, il suffira donc de tendre une toile forte par dessus les ressorts pour éviter de l'endommager

 

 

* il y a aussi de la thibaude, et je décide d'en ajouter afin de donner un peu d'épaisseur au siège

DSCF7906.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

voilà c'est prêt : le chassis avec une toile et le matelassage avec de la thibaude dessus, je peux donc préparer la housse

 

je fais donc un "gabarit" en papier, exactement comme un patron pour un vêtement

je prévois le dessus et les cotés et aussi la façon de fixer la housse sur la structure

sur les barres de ce siège il y a des pointes métalliques (piquantes!!!!) qui sont prévues pour fixer un tissu, un skaï ou un cuir

mais là, elles ont été écrasées au marteau, sûrement pour ne pas se piquer les doigts, et peintes

je ne sais pas si elles vont se casser lorsque je vais les redresser et je décide de ne pas en tenir compte et de venir fixer le skaï autrement, c'est à dire sur les baguettes plates

 

le client a choisi un skaÏ noir, mat, avec un grain assez prononcé, qui a un peu l'aspect d'un "vieux" cuir

il veut des côtes bien prononcées et un jonc autour de l'assise. ce jonc sera rouge, brillant et pailleté

l'étape suivante c'est préparer le matelassage, les côtes (je décide de la largeur et de l'ampleur, le type de couture) et il faut faire les deux sièges en même temps de façon à avoir strictement deux housses identiques

et en cours de travail, voilà ce que ça donne :

DSCF7911.JPG

le skaÏ fait des plis qui vont disparaître quand il sera tendu

c'est là dessus que je pose le patron, je centre bien l'assise, je coupe, je fixe le jonc autour et les cotés

quand il y a des côtes, le skai est cousu sur de la mousse et on peut donc moins bien l'étirer

je vais donc être obligée de tirer "comme une brute" sur la housse pour la tendre

je décide donc de faire une couture sur le bord extérieur de la housse, je glisse une baguette métallique dedans, ce qui permettra de tirer et fixer le skaî sans le déchirer

DSCF7924.JPG

 

 

et voici le dessous de l'assise

 

 

 

DSCF7926.JPG

 

 

et le profil bien rebondi

 

 

 

 

DSCF7929.JPG

 

je n'ai pas de dossier à faire : mon client est un bricoleur averti et inventif, il envisage un dossier alu mais qui utilisera quand même la structure d'origine de façon à pouvoir basculer les dossiers : du "sur mesure"

et je passe à l'arrière : même principe

DSCF7935.JPG

le dossier arrière est muni d'une plaque que je conserve et que je gaine avec le skaÏ et un jonc

 

DSCF7949.JPG

 

il reste quelques pointes sur lesquelles la housse sera fixée en partie

les voici : quand je vous dis que ça pique !!!!

 

 

 

et rapidement, voici le résultat

DSCF7951.JPG

DSCF7953.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 enfin, le dossier et l'assise : dernière vérification que les coutures correspondent bien

banquette arrière, cox, voiture ancienne, sellerie

07:42 Écrit par Deletraz Sellerie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

27/03/2012

C'est parti !!!

c'est décidé : voici mon blog de sellerie afin de montrer un peu ce que fait un sellier de ses journées....

 

Pour commencer, voici mon atelier, en haute savoie, pas loin d'Annecy

sellerie haute savoie, sellier 74, réfection sèges,

Comme vous le voyez, l'important c'est la machine à coudre : triple entraînement et pas fragile !

et puis de la lumière pour voir ce que l'on fait

 Si vous voulez me joindre : ds.sellerie@gmail.com

 

 

21:05 Écrit par Deletraz Sellerie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |